Tout comme Jeff Bezos l'actuel PDG d'Amazon, je suis particulièrement convaincu de l'utilité des groupes de travail limités à quelques personnes. L'article du JDN me permet de rebondir sur le sujet.

Prenez par exemple une équipe moyenne, disons de 20 personnes. Soumettez une idée de de projet et demandez leurs un plan d'action à mettre en oeuvre pour parvenir à la réalisation de ce projet. Une concertation d'équipe aura lieu, aboutissant certainement à une idée, mais dans le groupe, toutes les personnes auront-elle réellement soumis leurs idées ? Dans l'idée de faire avancer le groupe qui va se taire pour éviter que le plan d'action ne parte pas dans tout les sens ?

Maintenant divisez l'équipe en 4 groupes et soumettez leurs aussi une idée de projet. En procédant ainsi Il y a de forte chances que chaque groupe stimulé par l'envie de réussir à faire mieux que les autres groupes soit davantage créatif, d'autre part des petits groupes de travail facilites l'exposition des points de vue de chacun, même des plus timides. La compétition entre les groupes aura certainement permis d'avantage d'émulsion.

Retour à l'accueil